Le M de la culture, Le M de Paris,

LA VERITE POUR MA FILLE

La vie ne tient qu’à un fil, mais l’amour dépasse les limites de la mort.

C’est ce que l’on comprend très vite en découvrant l’histoire invraisemblable et pourtant réelle de Carole Darmon. Ce cauchemar, c’est Bernard Elhaik, son papa, qui nous la raconte.

Vous ne connaissez peut être pas cette histoire et l’on aimerait ne jamais avoir à la connaître et pourtant….Maman de quatre enfants, Carole Darmon habite à Levallois Perret, elle était en parfaite santé mais à 35 ans, la jeune femme, qui venait de donner naissance une semaine plus tôt à son quatrième enfant, va subir l’irréparable.

Nous sommes en mars 2008, un vendredi soir, la jeune femme est prise de violents maux de tête et se rend à l’hôpital Bichat où elle subit plusieurs examens. On lui administre un traitement, elle reste sous surveillance et sort le lendemain matin. Bien que fatiguée, elle se sent mieux et rentre retrouver ses enfants.
Lundi matin, l’hôpital la rappelle pour subir des examens complémentaires. Elle se rend de nouveau à Bichat, tombe dans le coma et n’en ressortira jamais. Elle était pleine de vie et d’amour mais son destin va se briser à tout jamais.

Mise en page 1

Et puis très vite, la colère remplace les pleurs. On comprend que ce n’est pas D.ieu qui l’a rappelé mais bel et bien une série d’erreurs médicales qui ont détruit sa vie. Au fil des pages, le papa de Carole nous raconte son combat pour rétablir la vérité. Ils ont perdu une fille, une femme, une maman, une amie mais ils ne laisseront pas la dignité de Carole mourir.

Face aux mensonges et aux non dits des hôpitaux de Paris et de la justice française, il ne restait qu’une seule solution à Mr Elhaik : Ecrire. Poser ses mots, rétablir LA vérité et surtout donner la force à d’autres familles de se battre.

C’est à nous de lire ce livre et d’en tirer le meilleur : l’amour et la force après la vie.

Au delà des mots si touchants bien que très techniques, et bien plus qu’un médecin, c’est un père aimant et attendrissant que l’on apprend à connaître. Bernard Elhaik donne l’exemple et il peut en être fier.

Nous avons tous une pensée bien forte pour la famille. Les enfants et le mari de Carole. Ses sœurs et ses parents. Une famille comme il en existe peu, avec beaucoup de pudeur et de douceur, le combat des Darmon est une véritable leçon de vie !

A la fin de la lecture, on en ressort ému mais en colère. Avec comme seul lueur d’espoir, que la vérité, nous, désormais, on la connaît !

LA VERITE POUR MA FILLE
Editions Michalon

Dorothée Most

0Pas de commentaire

writer

L’auteur n’a pas encore donné d’information sur son profil

Laisser un commentaire

Instagram

Unable to communicate with Instagram.