Le M, Le M de la culture, Le M de Paris,

Maligne

maligne1

On aurait pu croire tout sauf « CA ». On aurait pu imaginer un petit bout de femme forte et piquante. On aurait pu penser à une pièce touchante et surprenante mais c’est bien au delà.

 

Que l’on soit femmes, hommes, touchés ou pas par la maladie, la pièce MALIGNE qui se joue actuellement au théâtre de la Pépinière nous laisse sans voix.

 

Dans un monde parfait, les gentils ne tombent pas malades. Ils s’aiment, s’entraident et construisent des familles. Et pourtant, en grandissant, chacun comprend très vite que la vie peut jouer des tours.

 

Parfois, il faut se battre contre soi, contre les autres et même contre la maladie. A 27 ans lorsque l’on ne fume pas, que l’on pratique beaucoup de sport et que l’on croque la vie, la seule chose qu’on veut, c’est « Etre heureuse ». Et puis, rencontrer des gens, découvrir le monde, s’inspire, aimer, faire l’amour et la fête. Pas la guerre au cancer.C’est pourtant contre « CA, CETTE CHOSE IGNOBLE » que NoémieCaillault va se battre.

 

Et comme si son destin était tout tracé, en 2011, Noémie apprentie comédienne tout droit venue de de Tours, arrive dans la capitale le cœur léger et empli d’espoir. Le lendemain, elle trouve un job en tant que serveuse dans un bar près d’opéra. Signe de nouveau du destin, ses cours de théâtre sont à 100mètres. Elle y fait ses premiers pas derrière la scène, à la caisse. Quelques mois après c’est un « petit » cancer du sein qui vient toquer à sa porte….Un cancer qui deviendra son meilleur allié et qui lui permettra d’écrire SON histoire pour nous la raconter, la chanter, la vibrer….seule sur les planches de la Pépinière, pour notre plus grand plaisir.

 

Telle une petite fée, Morgan Perez, metteur en scène, nous offre un voyage aux quatre coins de la scène à l’image des  quatre années de combat.   En l’espace d’une heure, l’héroïne devient notre meilleure amie, notre exemple et notre force.

Entre sourire, rire et larmes, elle nous raconte son parcours avec justesse et une vérité absolue.  On apprend et comprend le monde du Cancer, on en rit de ce mot si bidon. Et c’est bien fait pour lui !

 

La suite ? Je vous laisse la découvrir avec douceur, on lui souhaite de vivre heureuse et d’avoir beaucoup d’enfants ! (En espérant que ses bout’chous lui ressembleront tous !)

 

 

Une pièce qui nous rend un peu plus humain, tout simplement et qui selon lemost, devrait être remboursée par la sécu !

 

 

NoemieCaillault dans MALIGNE

Theatre de la Pépinière

7 rue Louis Le Grand

75002 Paris

www.theatredelapepiniere.com